Comprendre l’impot immobilier dans le dispositif Pinel

De plus en plus, la pierre constitue une valeur refuge pour les Français. Il est vrai qu’un bien immobilier peut aisément se transmettre de génération en génération et sa valeur ne se déprécie quasiment jamais. Au contraire, il a tendance à accroitre au fil des années, ce qui permet de prévoir d’intéressantes plus-values en cas de revente ultérieure. Mais en attendant, le propriétaire peut choisir d’habiter lui-même dans sa nouvelle résidence ou de la mettre en location. Dans ce dernier cas, il peut bénéficier de réductions d’impôts dans le cadre du dispositif Pinel. Voyons de plus près l’impot immobilier qui s’applique dans cette configuration.

Une politique d’incitation gouvernementale

La loi Pinel s’inscrit dans la lignée des dispositifs visant à réduire la tension entre l’offre et la demande de logements dans certaines villes et agglomérations de l’Hexagone. En effet, comme les logements disponibles n’arrivent pas à suivre la demande, les loyers ont tendance à augmenter. Sur le plan pratique, ce déséquilibre va se traduire par l’impossibilité pour une certaine catégorie de personnes ou de ménages de dénicher un logement en adéquation avec leur budget.

Par le biais de cette mesure incitative donc, le gouvernement cherche à développer le parc immobilier locatif. Par conséquent, ces entités laissées-pour-compte vont pouvoir trouver un toit dont le loyer correspond à ce qu’ils peuvent supporter.

Des réductions d’impôt intéressantes

Concrètement, un investisseur qui vient d’acquérir ou de construire un logement neuf peut donc mettre ce dernier en location selon les conditionnalités définies par le législateur de la loi Pinel. En contrepartie, il peut bénéficier d’une réduction de son impot immobilier qui varie essentiellement en fonction de la durée de location. Elle sera de 21 % pour une location de 12 années, de 18 % pour 9 ans et de 12 % pour 6 ans.

Il convient de noter que le calcul de ces déductions s’effectue sur le prix d’achat du bien, avec un plafonnement de 300 000 euros et de 5 000 euros par m². Il suffit ensuite de diviser le montant obtenu par le nombre d’années où le bien sera mis en location afin de découvrir la somme que vous pouvez déduire de votre impot immobilier chaque année. Par ailleurs, il faut faire attention, car il est possible que la valeur de cette réduction soit supérieure à l’impôt que vous devez payer annuellement. Or, les textes ne prévoient pas jusqu’à présent d’instituer un crédit d’impôt comme c’est le cas pour la TVA par exemple. À titre d’exemple, si votre investissement s’élève à 200 000 euros, cela vous permet d’économiser jusqu’à 24 000 euros d’impôt sur 6 années de location, soit une réduction d’impot immobilier de 4 000 euros annuels.

 

/ Dans la catégorie Loi pinel / Par adminl / Commentaires fermés sur Comprendre l’impot immobilier dans le dispositif Pinel